Canadian Institue Of Planners

Shaping our Communities
Sustaining Canada's Future.

Gerald Hodge, PhD

 
Gerald HodgesDiplôme de maitrise de l’Université de Californie (Berkeley) en main, Gerald Hodge a entrepris sa carrière professionnelle au moment où les villes et villages de l’Amérique du Nord devaient faire place aux enfants du babyboum et leurs jeunes familles. Aujourd’hui, à la retraite, il porte sa réflexion sur ce que nos communautés peuvent et doivent faire pour répondre aux besoins de cette même population, maintenant vieillissante. Voilà le thème de son plus récent ouvrage : The Geography of Aging: Preparing Communities for the Surge in Seniors (La géographie du vieillissement : préparer nos communautés à l’afflux des personnes âgées). Au fil de ses cinquante années de carrière, Gerald Hodge a obtenu un doctorat du prestigieux MIT, est revenu au Canada pour enseigner l’urbanisme (d’abord à l’UBC, ensuite à l’Université de Toronto et par après à l’Université Simon Fraser) et réalisé d’importants travaux de recherche sur les enjeux liés à l’aménagement régional (en particulier sur la viabilité des petites villes). De plus, il a agi à titre d’expert-conseil dans le cadre d’importants dossiers de politique gouvernementale (incluant le projet d’aménager un deuxième aéroport dans la région de Toronto), il a été cinéaste, commentateur à la radio et animateur d’une émission de jazz pour la CBC, en plus de publier quatre ouvrages (à titre d’auteur ou co-auteur).
 
Sa carrière professionnelle et ses travaux de recherche se sont principalement articulés autour de sa grande préoccupation quant à la viabilité des collectivités rurales et l’avenir des petites agglomérations. Ce thème a été abordé dans l’ouvrage Towns and Villages in Canada: the Importance of Being Unimportant (Les villages et communautés rurales du Canada : l’importance d’être sans importance) écrit en collaboration avec M.A. Qadeer et publié en 1983. Cette préoccupation s’étend au village autochtone de Moose Factory, en Ontario, où il a habité pendant une année et agit à titre de conseiller auprès du conseil de bande. Il a toujours été d’avis que la participation du public est d’importance primordiale à la réussite de tout exercice de planification, et n’a jamais hésité à se porter aux barricades pour lutter contre des projets d’aménagement malavisés, incluant un projet d’aménagement riverain à Kingston, un aéroport riverain à Toronto et un projet d’autoroute traversant le cœur du centre-ville de Vancouver. Reconnaissant les particularités de l’aménagement urbain au Canada et le besoin mettre en évidence ce caractère distinct, il publie en 1986 Planning Canadian Communities (L’aménagement urbain au Canada). Cet ouvrage en est maintenant à sa quatrième édition, dont la dernière publiée en collaboration avec David Gordon. Dans la même foulée, il publie en 2001 Planning Canadian Regions (L’aménagement régional au Canada) en collaboration avec Ira Robinson. Bien avant d’atteindre l’âge de 65 ans, il publie plusieurs rapports et articles scientifiques portant sur le besoin d’adapter l’aménagement urbain de manière à favoriser l’autonomie de la population vieillissante. Ce thème est abordé en détail dans son plus récent ouvrage.
 
Au cours de sa longue et illustre carrière, Gerald Hodge a été directeur de l’École d’urbanisme de l’Université Queen’s (1973-86), rédacteur en chef de Plan Canada (1979-81), membre du Conseil consultatif national sur le troisième âge (1994-98), en plus de réaliser la série de films intitulée Harvest of Age (l’Âge de la récolte) qui traite des enjeux liés à la population vieillissante. Natif de Vancouver, il habite maintenant l’ile Hornby avec son épouse Sharron, où il écrit toujours, en plus de s’adonner à ses autres passions, la photographie et le jazz.