Canadian Institue Of Planners

Shaping our Communities
Sustaining Canada's Future.

ICU soutient la mise en œuvre de la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autocht

Posted on:émis le : 2017-12-06 - bypar
 
L’Institut canadien des urbanistes soutient la mise en œuvre de la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones

OTTAWA (Ontario) — le 6 décembre 2017
— L’Institut canadien des urbanistes (ICU) soutient le projet de loi C-262, Loi visant à assurer l’harmonie des lois fédérales avec la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones
 
Déposé en avril 2016 par le député fédéral Romeo Saganash (Abitibi—Baie-James—Nunavik—Eeyou), ce projet de loi émanant d’un député exige du gouvernement du Canada qu’il prenne toutes les mesures nécessaires pour assurer l’harmonie des lois fédérales avec la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones (DNUDPA). À la suite des débats à la Chambre des communes, il est prévu que le vote de deuxième lecture sur le projet de loi C-262 se tiendra en en mars 2018. Si le texte est adopté, il sera renvoyé à un comité pour une étude plus poussée. 

« Nos villes et nos collectivités sont édifiées sur des territoires de nombreux peuples et nations autochtones, y compris des foyers des Métis, déclare Eleanor Mohammed, présidente de l’ICU. Les droits mentionnés dans la Déclaration — comme celui à l’autodétermination et à l’autonomie en ce qui touche aux affaires locales — jouent un rôle fondamental dans une relation de respect mutuel entre les gouvernements. En ce dixième anniversaire de la Déclaration, l’ICU est encouragée de voir le gouvernement fédéral prendre des mesures concrètes pour appuyer la réconciliation. »
 
Jeff Cook, président du Comité d’aménagement des peuples autochtones (CAPA) de l’ICU, félicite le gouvernement pour sa décision de faire progresser l’adoption du projet de loi C-262. « Il s’agit là d’une étape importante vers la réconciliation avec le Canada autochtone. La mise en œuvre de la Déclaration dans les lois canadiennes soutiendra le consentement préalable, donné librement et en connaissance de cause et respectera les droits des peuples autochtones à maintenir leurs propres institutions décisionnelles. »
 
L’appui fédéral de la Déclaration dynamise les initiatives actuelles du Comité en faveur de la cocréation d’une politique autochtone définissant les principes et les lignes directrices de l’ICU relativement à l’aménagement des collectivités autochtones et à la consolidation de relations respectueuses. Des peuples, des communautés et des organisations autochtones de partout au Canada collaborent à l’élaboration de cette politique. Établi en 2003, le CAPA continue d’appuyer la coopération avec les Autochtones, l’éducation en aménagement et des pratiques d’urbanisme culturellement responsables.